President Danny Faure’s message on the occasion of International Women’s Day 2018

Go down

President Danny Faure’s message on the occasion of International Women’s Day 2018

Post  Sirop14 on Thu Mar 08, 2018 8:02 pm

President Danny Faure’s message on the occasion of International Women’s Day 2018

‘Happy day and success in your future’ Today is International Women’s Day and President Danny Faure has wished all women and girls in Seychelles a happy day and success in their... Read More
http://www.nation.sc/article.html?id=257962

Sirop14

Posts : 7916
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Re: President Danny Faure’s message on the occasion of International Women’s Day 2018

Post  Sirop14 on Sat Mar 10, 2018 7:45 pm

Editorial - Seychelles - Journée internationale des Femmes – 8 mars 2018

10-March-2018
Célébrer les remarquables réalisations de femmes extraordinaires

« Je suis convaincue que l’autonomisation des femmes constitue la voie d’accès à une société du savoir, résiliente et fondée sur des valeurs. Les femmes ont modelé la société qui est la nôtre aujourd’hui, notamment sous la forme de mères, de sœurs, d’enseignantes et de dirigeantes. » Il s’agit d’un extrait du témoignage d’Anael Bodwell, cofondatrice de l’association SYAH Seychelles, qui a organisé une activité de nettoyage des plages dans le cadre de la campagne de l’Union européenne « Ban zil pli prop» en novembre 2015.
Nul ne saurait nier les considérables progrès accomplis dans le domaine des droits des femmes, notamment au cours des six dernières décennies. Le fait que l’on trouve des femmes dans chaque sphère de la vie, que ce soit dans la politique, l’économie, les sports et les sciences était inimaginable il y a quelques dizaines d’années, mais c’est une réalité de nos jours. La Journée internationale des Femmes est une date destinée à célébrer les remarquables réalisations de femmes extraordinaires, qui œuvrent souvent dans l’anonymat et la discrétion, telle celle qui monte sa propre entreprise agricole, qui crée des œuvres d’art à partir de détritus, qui défend les droits des plus vulnérables ou qui inculque le respect mutuel aux jeunes filles et aux jeunes garçons.
Néanmoins, les femmes sont encore confrontées à de nombreux défis. Elles sont en butte à la discrimination au niveau politique, au travail et au sein de leur famille. Elles font face à de considérables obstacles pour être promues à des postes d’encadrement ou de direction. Elles sont exposées à des violences physiques, sexuelles ou psychologiques.
En Europe, les femmes perçoivent en moyenne une rémunération inférieure de 16% à celle des hommes pour chaque heure de travail et elles n’occupent encore qu’un quart des postes d’administrateurs dans les plus grandes sociétés cotées en bourse de l’UE. Bien que certains progrès aient été réalisés, les inégalités entre les sexes persistent. Une femme sur trois a été victime de violences physiques et/ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans. Plus de la moitié des femmes ont subi un harcèlement sexuel.
Bien que la violence sexiste soit au centre de l’attention internationale depuis plusieurs décennies, et en dépit de certains progrès, des milliers de femmes et de jeunes filles dans le monde mènent encore des vies difficiles. Aujourd’hui, alors que nous célébrons la Journée internationale des Femmes 2018, nous devons nous lever pour réaffirmer qu’il importe de continuer à refuser la violence et pour encourager les femmes et les jeunes filles à développer leur plein potentiel.
L’égalité entre les sexes est au cœur des valeurs européennes. C’est un principe clé de l’UE depuis que le Traité de Rome a instauré en 1957 le principe de l’égalité de salaire entre hommes et femmes. C’est une question des droits de l’Homme mais aussi une question économique. Il est établi qu’il existe une corrélation positive entre l’égalité homme-femme et l’accroissement de la prospérité et de la stabilité. Par ailleurs, l’égalité entre les sexes est une question transversale dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui constitue pour tous les pays un cadre universel destiné à contribuer à l’éradication de la pauvreté et à parvenir au développement durable à l’horizon 2030.
C’est dans ce contexte que l’Union européenne et ses Etats membres réaffirment leur détermination à continuer de promouvoir l’autonomisation des femmes et à combattre sans relâche toutes les formes de violence faites aux femmes et aux jeunes filles en Europe et au-delà.
L’Union européenne a dédié l’année 2017 à l’éradication de toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles. L’année 2018 offrira une autre occasion de faire de l’égalité entre les sexes une priorité de l’action de l’UE.
Les Journées européennes du développement 2018 (le principal forum de l’Europe sur le développement depuis 2006) ont pour thème principal : « Les femmes et les filles à la pointe du développement durable: protéger, autonomiser, investir». Cela servira de plateforme permettant à la communauté internationale du développement de partager des idées et des expériences de manière à inspirer de nouveaux partenariats et des solutions novatrices à l’un des problèmes mondiaux les plus urgents.
Au niveau européen, la signature par l’UE en juin 2017 de la Conventionsur laprévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul) a constitué une avancée importante. La signature de cette convention confirme la détermination de l’UE à combattre, sur son territoire et à l’échelle mondiale, les violences faites aux femmes, et à renforcer le cadre juridique existant ainsi que sa capacité d’action.
Aux Seychelles, l’Union européenne œuvre en étroite collaboration avec le gouvernement et d’autres partenaires pour promouvoir les droits et l’autonomisation des femmes. Nos actions se concentrent sur trois principales priorités: garantir l’intégrité physique et psychologique des filles et des femmes ; promouvoir les droits sociaux et économiques/l’autonomisation des filles et des femmes ; et renforcer leur voix et leur participation. Les droits des femmes font l’objet de discussions avec le gouvernement dans le cadre de notre dialogue politique annuel. Dans le cadre de ce forum, nous soulignons continuellement les avancées des Seychelles en matière d’égalité entre les sexes auprès de diverses femmes occupant de hautes fonctions, notamment la première gouverneure de la Banque centrale et la première juge en chef.
L’Union européenne et ses Etats membres continueront à plaider en faveur d’une plus grande égalité homme-femme conformément à l’objectif de développement durable 5 « Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ». Nous continuerons à intégrer la problématique de l’égalité entre les sexes dans toutes nos activités aux Seychelles afin de permettre aux femmes et aux filles d’être libres de réaliser leurs rêves et leurs aspirations et de développer leur plein potentiel.


Marjaana SALL Ambassadrice de l’Union européenne auprès de la République des Seychelles Lionel MAJESTE-LARROUY Ambassadeur de France aux Seychelles Caron RÖHSLER Haute Commissaire Seychelles

http://www.nation.sc/article.html?id=257989

Sirop14

Posts : 7916
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum